Synergiacom 13, rue René Laennec - 78310 Coignières
+33(0)1 30 05 12 55 francois@synergiacom.com

Prochain spectacle : « Tartuffe, 20ans après »

Tartuffe, 20 ans après

Présentation :

A la fin du chef d’œuvre de Molière, Tartuffe est arrêté dans la maison d’Orgon et jeté à la Bastille dans une geôle sombre et fraiche. Le spectacle débute 20 ans après : le rideau s’ouvre, nous retrouvons Tartuffe élaborant son projet pour le monde : il s’adresse au public « droit dans les yeux ». Tartuffe, le mal incarné, pense à voix haute. Lorsqu’il apparait ce n’est pas son hypocrisie qui le caractérise, mais sa sincérité : soit qu’il sache que le mensonge est la vérité la plus efficace, soit qu’il se dévoile en toute bestialité, persuadé de son impunité.

Tartuffe dévoile son projet, sa vision du monde tel le précurseur de la société moderne. Il traitera des thématiques comme la condition des travailleurs, l’argent, la liberté, l’épanouissement de la condition féminine, du pouvoir de la justice et plus largement de la perversité des Pouvoirs.

Le méchant ne se repent pas, il ne reconnait pas ses torts, il n’a pas changé de comportement, dans la dernière réplique de l’œuvre de Molière, il s’étonne : « Pourquoi la prison ? ».

Tartuffe va recevoir les visites de son auteur Molière, d’Elmire (femme d’Orgon dans l’œuvre de Molière)et celle du Roi Soleil Louis XIV en personne.

En venant voir Tartuffe dans son antre diabolique, ne risquent-ils pas d’être « Tartuffié » ?

Tartuffe est-il apte à sortir de prison et à se conformer au monde ? Quel sort réservé à ce détenu hors du commun ?

Est-ce que tous les personnages qui sont venus lui parler sont dignes d’être libre ?  

Et vous, public, vous regardez qui comme ça ? Qui est véritablement manipulé ?

Et d’ailleurs qui est finalement condamné ?

Molière sera-t-il dépassé par le personnage qu’il a créé ? Peut-il encore affronter son héros ? lui démontrer les valeurs?  l’homme du futur sera-t-il meilleur ?

Une satire est une œuvre dont l’objectif est une critique moqueuse de son sujet (des individus, des organisations, des États, etc.) souvent dans l’intention de provoquer, prévenir un changement ou de porter à réfléchir.

Fransisco Goya, Les Caprices I : Planche 39, jusqu’à son grand-père,1799.

Estampe, aquatinte, eau-forte. Palais des beaux-arts,Lille.

 

En observant cette gravure de 1799 de Fransisco Goya, comment ne pas imaginer que cela puisse être un dessin réalisé par Tartuffe dans sa geôle?

Son âne est très élégant dans son costume d’homme, mais il nous indique surtout que certains hommes sont des imbéciles…même parmi la noblesse. Les nobles aiment consulter leur album de famille où ils peuvent voir tous leurs ancêtres. Ils croient avoir hérité de leurs qualités admirables, sans avoir besoin de travailler ni de faire le moindre effort. Mais l’ânerie aussi peut se transmettre de génération en génération !

François Manuelian

campagne ULULE ICI :

https://fr.ulule.com/tartuffries/